L'A.B.L.A.S.Q.: L'Association des buanderies-lingeries et des associés de la santé du Québec - Depuis 1986



bandeau entete

Un peu d'histoire

Section visiteurs
Qui somme-nous

Né d'un besoin des gestionnaires de se regrouper pour régler des problèmes communs et supporté dans cette démarche par des fournisseurs qui servaient alors de messager, l'ABLASQ a obtenu ses lettres patentes le 1er mai 1986.

La couleur « bleu process » est la couleur de l'ABLASQ. Elle a été choisie dès le départ parce que c'est la couleur de l'eau, un élément essentiel dans notre profession.

En 1999, le logo a été quelque peu modifié en remplaçant l'apostrophe dans le nom de l'association pour une goutte d'eau, afin de symboliser encore plus cette composante environnementale.

À partir des objectifs élaborés dans les statuts et règlements, voici quelques réalisations de l'ABLASQ au fil des ans.

Regrouper les gestionnaires des buanderies et lingeries du réseau des Affaires sociales du Québec

Une association forte de ses 74 membres réguliers et 26 membres associés en 2004. C'est beaucoup quand on sait que le nombre d'établissements et de compagnies membres n'a presque pas changé depuis toutes ces années, et ce, malgré la diminution des établissements de santé due aux fermetures, aux changements de vocations, aux fusions, et parallèlement, la fermeture ou le regroupement des buanderies.

Favoriser la mise en commun des connaissances et des ressources matérielles pour le bénéfice du réseau des Affaires sociales du Québec

Depuis 1995, le changement dans les statuts et règlements par la création d'un poste de secrétaire-archiviste, responsable des communications, et en 2002 par celui de secrétaire général, a amélioré le service aux membres en centralisant les demandes: communications par courrier électronique, bélinographe ou téléphone. On y retrouve aussi une banque d'informations accessibles à tous les membres, telles que revues spécialisées en buanderie, normes québécoises et canadiennes, documents ministériels, etc.; une ressource qui augmente d'année en année.

Imprimer, publier, éditer, distribuer des revues, journaux, périodiques, et plus généralement, diffuser toute information se rapportant aux secteurs des buanderies et lingeries

La publication du « Journal de l'ABLASQ » depuis octobre 1988. Il faut aussi ajouter toutes les informations diffusées par l'entremise de lettres et de communiqués.

Se faire le porte-parole et le représentant de tous ses membres

Représentations multiples auprès du ministère de la Santé et des Services Sociaux, plusieurs rencontres au sujet de la rationalisation des services de buanderies, les critiques et/ou commentaires concernant le Rapport Défi, Qualité, Performance, pour ne nommer que celui-là!

Représentations auprès de l'A.H.Q., dont la reconnaissance de nos cours de formation par cette association.

Représentations auprès des syndicats CSN, FTQ, CSQ. Rencontres multiples avec les principaux dirigeants des centrales syndicales.

Favoriser l'organisation de séminaires, colloques et sessions d'études

L'organisation de 6 colloques importants depuis 1995.

Considérant que la formation est l'outil essentiel de reconnaissance d'une profession, les cours ont fait l'objet des premières préoccupations de l'association. Montés un à un, validés par le cégep et évalués par nos directeurs pour qu'ils répondent à nos besoins quotidiens, quatre cours de formation sont maintenant donnés chaque année. Un cinquième cours est en processus de validation en ce moment. De plus, ces cours sont la propriété exclusive de l'ABLASQ, les informations écrites resteront et pourront donc être revisées au fur et à mesure des changements technologiques.

Des journées de formation de plus en plus fréquentes diffusant l'information issue des préoccupations des membres ou des changements.

S'affilier à tout organisme canadien et/ou international ayant les mêmes objectifs

Depuis 1991, l'ABLASQ a multiplié ses contacts et son président a été invité à plusieurs reprises par des associations canadiennes (CLLI), américaines (NAILM), françaises (URBH). Un rayonnement de notre association et une visibilité de plus en plus grande.

Échanges nombreux et présentation de conférences avec d'autres associations québécoises comme l'AIPI et l'AGS. Un partage de connaissances de nos professions respectives et une interrelation pour un meilleur service client dans notre réseau.